Tour Eiffel

La Tour Eiffel, à Paris en France, est une structure majestueuse constituée de milliers de pièces en fer puddlé, conçue par l'ingénieur et entrepreneur Gustave Eiffel afin de marquer le centenaire de la Révolution française puis l'exposition universelle de Paris en 1889.

À l'origine, la Tour Eiffel était une construction temporaire destinée à démontrer les prouesses du savoir-faire industriel français. Grâce à la radiodiffusion, le célèbre monument français est devenu à la fois un symbole de la fierté nationale et attraction touristique mondiale si bien qu'il a été classé patrimoine mondial de l'UNESCO en 1991.

Comment la Tour Eiffel a-t-elle vu le jour ?

Tour Eiffel

La Tour Eiffel a été construite pour l'exposition universelle de Paris en 1889 qui célébrait le centenaire de la Révolution française. Un concours prévoyant la construction d'une tour de fer carrée de 300 mètres de hauteur puis de 125 mètres de côté à élever sur le Champ-de-Mars a donc été lancé dans le journal officiel de la ville. Parmi les projets des 107 postulants, celui de Gustave Eiffel, de Maurice Koechlin, puis d'Emile Nouguier a été retenu. Les 3 hommes faisaient partie à cette époque de l'entreprise Eiffel.

Ce sont les ingénieurs Emile Nouguier et Maurice Koechlin qui ont eu l'idée d'édifier une très haute tour aux allures d'un grand pylône formé par 4 poutres en treillis écartés puis se rejoignant au sommet. Elles seraient liées entre elles avec des poutres métalliques disposées à intervalles réguliers. En 1884, Gustave Eiffel a fait la demande d'un brevet permettant à son entreprise de construire des piles et des pylônes métalliques, dont la hauteur pouvait dépasser 300 mètres.

Pour que le projet puisse être facilement accepté, les ingénieurs de l'entreprise Eiffel a fait appel à l'architecte Stephen Sauvestre pour le mettre en forme. Ce dernier a donc prévu de relier les 4 poutres et le premier étage par de grands arcs, d'installer de grandes salles vitrées dans les étages, de dessiner le sommet en forme de bulbe et de mettre en place différents ornements. En fin de compte, le projet a été simplifié, mais les grandes arches ont été conservées.

Les travaux débutent alors le 1er juillet 1887 avec le montage des piles. Les 18 000 pièces requises pour la construction de la Tour Eiffel ont été préparées à l'usine de Levallois-Perret près de Paris, au siège même de l'entreprise Eiffel. Elles ont été dessinées et calculées une à une avant d'être tracées et reproduites au dixième de millimètre. Ensuite, elles ont été rassemblées par éléments de 5 m environ. Les piles reposent sur des fondations en béton installées à plusieurs mètres sous le sol, sur une couche de gravier compact.

Tour Eiffel

Des caissons métalliques étanches injectés avec de l'air comprimé ont été installés côté Seine pour permettre aux ouvriers de travailler sous l'eau. Des échafaudages en bois ainsi que des petites grues à vapeur ont été utilisés pour monter la tour. Environ 150 à 300 ouvriers travaillaient sur le chantier de construction du monument.

Par rapport aux équipements assez rudimentaires utilisés pour la construction de la tour à cette époque, on peut dire que son élévation a été rapide. En effet, 5 mois ont suffi pour mettre en place les fondations et 21 mois pour le montage de la partie métallique. Les travaux de construction de la Tour Eiffel se sont donc achevés le 31 mars 1889. Elle a été inaugurée à cette date. Son concepteur, Gustave Eiffel, a monté les 1710 marches de la tour menant à son sommet où il a planté un drapeau tricolore. Au moment de son inauguration, elle faisait 312 m de haut.

Il est important de souligner que pendant sa construction, la Tour Eiffel a fait l'objet de polémique auprès des écrivains et des artistes comme. Selon les grandes figures des arts et des lettres comme Paul Verlaine, Guy de Maupassant, Joris-Karl Huysmans, ce monument menaçait l'art et l'histoire de la France, qu'il enlaidit et déshonore la ville. Avant même que les travaux ne s'achèvent, la Tour Eiffel a reçu de nombreux surnoms des plus péjoratifs comme « La squelette de beffroi », « Tour de Babel », « Grillage infundibuliforme », « Suppositoire criblé de trous » et bien d'autres encore.

Face à l'immense succès qu'a suscité la Tour Eiffel auprès du grand public à l'achèvement des travaux, les polémiques se sont tues d'elles-mêmes. Pendant l'exposition universelle de Paris, la Tour Eiffel a reçu plus de 2 millions de visiteurs. Depuis 1991 la Tour Eiffel est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et faisait partie de la liste finale des 21 sites sélectionnés pour l'élection des 7 nouvelles merveilles du monde.

Qu'est-ce qui a sauvé la Tour Eiffel ?

Tour Eiffel

Comme évoqué auparavant, la Tour Eiffel devait être démontée au bout de 20 années après l'année de sa construction. Gustave Eiffel, souhaitant à tout prix préserver le monument historique a souligné dès la présentation de son projet que la tour avait une vocation scientifique : centre d'observation météorologique et astronomique, poste d'observation stratégique, centre d'expériences physiques, postes de communication par télégraphe optique, centre d'études du vent et phare d'éclairage électrique.

Tout juste après son inauguration, le monument a donc accueilli un laboratoire de météorologie. L'ingénieur y a installé plusieurs appareils comme les paratonnerres, les baromètres, les anémomètres et bien d'autres encore. Le deuxième étage était consacré aux expériences en aérodynamisme, une matière que Gustave Eiffel affectionnait particulièrement. Il a dédié le troisième étage à l'observation d'astronomie et de physiologie.

Par ailleurs, la Tour Eiffel était un haut lieu d'expériences scientifiques comme le manomètre à mercure, les liaisons radio, la pendule de Foucault, etc. Si le concepteur a permis la réalisation de toutes ces expériences, c'est qu'il a bien compris que la seule façon pour prolonger la durée de vie du monument était de lui attribuer une fonction scientifique.

Pour aller plus loin, l'ingénieur propose au capitaine Gustave Férié chargé d'étudier les applications militaires de la TSF ou Transmission sans fil d'utiliser la Tour Eiffel pour ses expériences en 1903. Il finance alors le projet qui consistait à émettre et à recevoir des ondes via des antennes posées sur la tour. Quant au capitaine, il s'est installé dans un baraquement en bois jouxtant le pilier sud de la tour.

Tour Eiffel

C'est en 1909 que la station souterraine de radiotélégraphie militaire a été installée définitivement. L'intérêt scientifique et stratégique du monument a été démontré et la ville renouvelle la concession avec l'ingénieur et concepteur de la tour le 1er janvier 1910.

En 1913, des dépêches ont été envoyées jusqu'aux États-Unis et aux navires via des ondes électriques. Pendant la bataille de la Marne en 1914, des informations d'un intérêt capital envoyées depuis le poste radiotélégraphique de la Tour Eiffel ont permis au commandement français de mettre en place une contre-attaque victorieuse contre l'armée allemande. En effet, le poste a donné la possibilité de déchiffrer les radiotélégrammes ennemis envoyés sous forme de message commercial dans les émissions d'autres pays et de démasquer les espions.

En 1921, les premières émissions de radio ont été diffusées grâce à l'émetteur civil. C'est ainsi qu'est née la Radio Tour Eiffel avec ses chroniques, ses programmes de musique et le fameux « Journal Parlé ». La Tour Eiffel a également vu la naissance des premières émissions de télévision à partir de 1935. En 1952, l'émetteur installé sur le monument a permis une transmission directe des fêtes du couronnement de la Reine d'Angleterre en 1953 dans les foyers parisiens.

En 1957, un émetteur de radio à modulation ainsi que des paraboles de diffusion en direct ont été installés pour permettre à trois chaînes de réaliser ses émissions. Avec l'installation d'une autre antenne, la Tour Eiffel a gagné en hauteur et mesure 320,75 mètres. Une autre antenne installée en l'an 2000 permet au monument d'atteindre 324 mètres de hauteur.

La Tour Eiffel et ses illuminations de mille feux depuis son inauguration

Tour Eiffel

Deux projecteurs faisaient scintiller du Tour Eiffel en son sommet avec les couleurs du drapeau national - bleu, blanc, rouge – pendant son inauguration le 31 mars 1889. Il s'agissait à l'époque du phare le plus puissant au monde, alimenté par 10 000 becs de gaz. En 1900, les éclairages sont devenus intégralement électriques et se composaient de 5000 ampoules qui bordaient les arêtes du monument ainsi que ses arcs décoratifs.

Entre 1925 et 1936, André Citroën, PDG du groupe Citroën a illuminée la tour à l'effigie de son entreprise. Pour ce faire, il a utilisé 250 000 ampoules de différentes couleurs avec lesquelles le mot « Citroën » était écrit sur trois faces du monument, visibles dans un rayon de 40 km.

À l'occasion de l'exposition des Arts et Techniques en 1937, un immense lustre conçu avec une dizaine de kilomètres de tubes fluorescents a été installé sous le premier étage. 30 projecteurs de marine ont également été utilisés pour recouvrir la Tour Eiffel avec une belle lumière blanche. Une vingtaine d'années plus tard, 1290 projecteurs de plus ont été installés dans les fosses du Champ-de-Mars pour éclairer la tour depuis sa base.

En 1980, la ville de Paris a entrepris des travaux de restauration du monument. En même temps, les éclairages de la tour ont aussi été rénovés. C'est à la fin de l'année 1985 que le nouvel éclairage a été inauguré. À partir de cette date, la Tour Eiffel est donc habillée d'une lumière dorée grâce à 350 projecteurs à sodium haute pression.

Tour Eiffel

À partir du 5 avril 1997, un décompte géant pour l'arrivée de l'année 2000 a été installé sur la face du côté de Trocadéro, au deuxième étage. Le 1er janvier 2000, un grand spectacle pyrotechnique a eu lieu sur la tour. Le monument brillait alors sous 20000 feux avec un nouveau phare en son sommet. 

À l'occasion du Nouvel An chinois en 2004, elle a brillé d'une lumière rouge scintillante pendant 5 jours et toutes les nuits durant une trentaine de minutes. En 2006, à l'occasion de la Journée de l'Europe le 9 mai, le monument brillait la nuit sous une lumière bleue. Pendant la Coupe du monde de rugby qui s'est déroulée en France en septembre puis en octobre 2007, la Tour Eiffel s'est parée aux couleurs de l'ovalie. Lorsque le monument a fêté ses 120 ans en 2009, elle a offert un surprenant spectacle de lumière aux Parisiens du 22 octobre au 31 décembre. 

Le 5 août 2017 le PSG a loué la Tour Eiffel pour 50000 euros afin de la mettre aux couleurs bleu blanc rouge du club pour fêter l'arrivée du brésilien Neymar dans le club de la capitale.

Tour Eiffel : un monument ayant servi de modèles pour de nombreux pays

Tour Eiffel

La Tour Eiffel ou la Dame de fer parisienne, ce monument témoin du génie de l'industrie française, symbole de fierté nationale et ayant survécu à l'histoire, fait partie des monuments des plus connus au monde. Du haut de ses 312 mètres le jour de son inauguration, il a détrôné l'obélisque de Washington qui détenait le titre de plus haute tour du monde. Après une quarantaine d'années, elle a été détrônée par le Chrysler Building à New York qui mesurait 319 mètres. Ce dernier a été à son tour détrôné par l'Empire State Building en 1949 qui mesurait 381 mètres.

Il faut également savoir que ce monument parisien le plus célèbre au monde possède des répliques. L'une d'elles et aussi la plus ancienne se trouve à Lancashire, dans la partie nord de l'Angleterre. Cette réplique de la Tour Eiffel érigée en 1894 mesure 158 mètres de haut.

Aux États-Unis, dans le Texas et le Tennessee, une reproduction de la tour a aussi été érigée dans la ville des 2 États qui s'appelle Paris. La plus grande réplique se trouve dans la ville de Las Vegas, au Nevada.

Tour Eiffel

En Chine, il y a aussi deux répliques du monument, l'une située dans un parc d'attractions à Shenzhen puis l'autre à Tianducheng, près de Hangzhou. La célèbre tour a aussi été reproduite à Prague, en Roumanie puis en Russie.

Depuis 1989, la Tour Eiffel fait partie de la Fédération des Grandes Tours du Monde. 50 pays sont membres dans cette fédération. Ils possèdent chacun une tour symbolisant une ville ou le pays tout entier, accessible au grand public, disposant de plateformes d'observations et/ou portant des antennes de télédiffusion. La Dame de Fer est la tour doyenne de la fédération tandis que la Burj de Dubai en est la plus haute et l'UFO de Bratislava la plus petite.

Il n'y actuellement aucun commentaire

Laisser un commentaire

Articles pouvant vous intéresser

Salto Ángel

Salto Ángel

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Arc de Triomphe

Arc de Triomphe

Pompéi

Pompéi

test

Dune du Pilat